Astuces pour bien choisir un monument funéraire

Monument funéraire

Un monument funéraire (pour un cercueil) ou cinéraire (pour une urne) correspond à ce que l’on voit au-dessus d’un caveau. C’est la partie visible d’une sépulture. Il symbolise le lieu du repos éternel et reflète généralement la personnalité du défunt ainsi que l’hommage qui lui est rendu par ses proches. Choisir un monument de marbrerie funéraire consiste alors à choisir un modèle de tombe (cinéraire, funéraire, d’orientation religieuse ou pas) mais aussi sa forme, son matériau et ses dimensions. Que vous préfériez une tombe standard ou plutôt personnalisée, il conviendra avant votre achat d’étudier ces différents critères…

Le modèle

Le mode d’inhumation détermine obligatoirement le modèle de sépulture. Vous choisirez un monument funéraire si le corps du défunt est placé dans un cercueil ou un monument cinéraire (appelé cavurne) si le monument est destiné à abriter les restes du défunt après son incinération.
Les monuments cinéraires, qui peuvent contenir une ou plusieurs urnes, sont donc plus légers et moins imposants.
Il faut savoir qu’il existe aussi des monuments mixtes qui permettent de rassembler des cercueils et des urnes dans une même sépulture.
Il ne faut pas oublier toutefois que l’appartenance du défunt à une religion ou à une certaine culture de traditions va déterminer également le modèle de son monument.
La tombe catholique est celle qu’on retrouve le plus fréquemment dans les cimetières ; elle se distingue bien souvent par une gravure de croix sur la pierre tombale.
La sépulture musulmane ne possède pas de dalle car le corps du défunt ne doit être recouvert que de terre ; elle possède une stèle sculptée particulière (avec des inscriptions du Coran bien souvent) qui permet de la reconnaître.
La tombe juive est de style très épuré. Sa pierre tombale est surélevée et sa stèle possède une évocation sculptée (comme les Tables de la Loi).
Bien évidemment, le choix du modèle peut dépendre d’autres critères comme le budget, le matériau de construction souhaité et le choix de l’ornementation.
Il faut savoir que la pierre tombale est le choix le plus courant en France de par sa simplicité ; sa dalle qui recouvre la fermeture de la tombe est bien souvent rectangulaire, mais elle peut aussi être plate ou à pente et avec des niveaux ou en dos d’âne.
Le caveau est également très répandu. Il se compose d’une structure bétonnée enfouie sous terre sous le monument et permet d’isoler un cercueil de la terre. Particulièrement haut, il s’ouvre au moyen d’une porte frontale et assure une meilleure conservation du cercueil tout en acceptant des urnes.
L’enfeu, rencontré particulièrement dans le sud de la France, est quant à lui, destiné à recevoir plusieurs cercueils ; il s’agit d’une case funéraire aménagée en surélévation par rapport au sol.
Il existe aussi la chapelle qui se présente comme une petite maison étroite, construite en pierre ou en brique.
L’entourage, quant à lui, correspond au monument musulman traditionnel ; il s’agit d’un terrain entouré de morceaux de pierres ou d’autres matériaux, avec au centre des graviers ou une fosse pleine de terre qui permet des plantations.
Et il existe le monstre, un monument à la grandeur majestueuse. Totalement différent des autres, ce mausolée en granit se distingue par ses grandes dimensions et par un intérieur orné de mosaïques colorées.
Mais pour en savoir plus sur les sépultures et découvrir différents modèles en photos, cliquez ici.

La forme

La forme de la sépulture est au libre choix de la famille (en fonction de la personnalité du défunt, de sa religion, de l’hommage qu’on souhaite lui rendre…) mais elle dépend aussi dans certains cas de la réglementation du cimetière.
Chacune de ses pièces (semelle, soubassement, stèle, entourage ou placages, tombale) contribue à l’esthétique du monument.
Ainsi une totale personnalisation est proposée avec de nombreux designs très variés, en commençant par le Mesino (monument très simple avec une stèle doucine et un entourage) jusqu’au choix de monuments de marbrerie funéraire beaucoup plus élaborés avec une stèle sculptée, une jardinière ou un prie-Dieu, sans oublier les monuments paysagers qui sont recouverts de verdure.
Il faut savoir que les formes les plus courantes sont une dalle arrondie ou rectangulaire et une tombale en pente ou en queue de billard.

Le matériau

Après le choix de sa forme, la sépulture se distingue et se personnalise davantage avec le matériau et sa couleur.
Il faut savoir que les matériaux de fabrication de cavurnes et de tombes funéraires sont nombreux.
Le granit occupe une place de choix grâce à sa solidité et au large éventail de couleurs qu’il propose, mais on trouve de nos jours des monuments en bois, en acier, en marbre, en céramique et en verre.
Concernant les couleurs, vous aurez la possibilité de choisir du gris, du rose, du vert, du noir, du bleu ou du blanc.
Suivant le matériau et la couleur choisis, la sépulture sera évidemment plus ou moins esthétique, plus ou moins durable dans le temps et plus ou moins résistante aux diverses agressions extérieures (intempéries notamment).

Le prix

Le coût d’achat d’une sépulture varie selon le modèle, la forme, le matériau et les ornements choisis. Il dépend également du fait que l’inhumation se déroule en pleine terre ou dans un caveau. À tout cela, il faut ajouter les frais de pose et de transport.
Mais pour connaître le coût exact du total de l’ensemble, il faut également prendre en compte les différents éléments qui font varier le prix du monument (cavurne ou édifice funéraire), en particulier la qualité et la provenance du granit, les dimensions de la sépulture et les éventuels travaux de terrassement.
Ainsi bien connaître tous les facteurs de variation du prix d’un monument cinéraire ou funéraire vous permettra de bien contrôler votre budget.


Plan du site